L'oeil de Philippe Allard

RSS

Quel CMS est utilisé?

Lors de visites de sites web, on peut être désireux de connaître le CMS employé. On peut par exemple utiliser l’extension Wappalizer (wappalyzer.com) ou Appspector (ex Chrome Sniffer) pour ce faire. L’outil fournit d’ailleurs d’autres informations sur le serveur web, le système d’exploitation, le langage de programmation, l’outil statistique,…
Des sites proposent d’indiquer l’URL dans le champ ad hoc pour voir apparaître des résultats + ou moins complets comme:

Le site DevNet a évalué très favorablement W3Techs et BuiltWith.

Quels sont les CMS utilisés en 2014 par les grandes villes belges?

La situation en 2014 est sensiblement la même qu’en 2013. Si Ixelles a fait évoluer son site, la commune a néanmoins conservé le principe d’un développement maison en html.

On notera que “dominent” (tout est relatif!) Plone et Drupal (fortement “poussé” en Wallonie). On observe que certaines communes ont conservé des versions anciennes de leur CMS comme Anderlecht avec Joomla! 1.5.

Copier les noms des fichiers dans Windows Explorer

On peut parfois être confronté à ce problème qui consiste à devoir recopier “à la main” les noms des fichiers d’un dossier sous Windows Explorer (par exemple les intitulés de fichiers de photos).

L’exercice est fastidieux sauf si l’on utilise Path Copy Copy, un plug-in gratuit pour Windows Explorer, qui permet de copier le nom du fichier ou le chemin emprunté.

De l’utilisation d’une ligne du temps

Une ligne du temps (timeline) peut s’intégrer dans un site public qui peut aussi s’inspirer de réalisations dans d’autres lieux comme, par exemple, les sites de presse.

Ainsi la commémoration de la guerre de 1914-1918 a amené La Libre Belgique à créer une ligne du temps Un été 1914.

Une ligne du temps, verticale cette fois, est également proposée sur le site Bruxelles occupée 1914-1918 des Archives de la Ville de Bruxelles.

Carte globale Ville de Bruxelles

La Ville de Nantes a ouvert ses données et cette ouverture permet de visualiser certaines informations de manière bluffante. Où sont les vélos de Nantes permet d’analyser et suivre en temps réel la distribution des vélos en libre-service.

De la vitesse de chargement de vos pages web

Chez Google Developers, PageSpeed Insights (developers.google.com/speed/pagespeed/insights/) vous propsoe d’améliorer la vitesse de chargement de vos pages sur tous les appareils. Il vous est donc proposé de saisir l’URL d’une page web, de cliquer sur le bouton Analyser et vous obtiendez des analyses pour les versions mobile ou ordinateur. Elles portent sur la vitesse et l’expérience utilisateur (avec une cotation sur 100). La page suggère des corrections éventuelles ou obligatoires (avec les étapes de résolution du problème).

image

Pingdom, pour vérifier la vitesse de votre site

Pingdom (tools.pingdom.com/fpt/) est facile à utiliser puisqu’il suffit d’introduire une URL pour vérifier le temps de chargement de la page, de l’analyser et de trouver les “bottlenecks” (littéralement, les goulots). On obtient alors une capture d’écran, la date et l’heure du test, la performance sur 100, le nombre de requêtes, le temps de chargement, la taille de la page et une information selon laquelle le site est X% plus rapide que tous les sites testes. Le résultat peut être partagé.

image

On obtient aussi les détails suivants: les requêtes effectuées pour charger la page (classées par ordre de chargement, avec mention des tailles), des recommandations pour améliorer la performance, une analyse détaillée de la page (analyse du temps de chargement, temps par type de contenu, temps par domaine, taille par contenu, taille par domaine, requête par type de contenu, requête par domaine).

Un service de police peut-il utiliser Tumblr?

La Préfecture de Police de Paris répond positivement avec son Tumblr officiel de la Préfecture de Police que l’on trouve à l’adresse prefecturedepolice.tumblr.com (la PP n’a donc pas acquis un nom de domaine pour ce Tumblr). Comme indiqué, il s’agit de retrouver là l’actualité de la Préfecture de Police en images (légendées). Par images, on entend des photos d’activités auxquelles les policers ont pris part, des affiches de prévention, des couvertures de magazine ou d’album, des infographies, également des vidéos.

Le Tumblr invite à suivre @prefpolice sur Twitter et intègre ses tweets en colonne de droite.

Un test de la version pro de Calameo

Des sites, qu’ils soient d’entreprise ou publics, intègrent des ouvrages à feuilleter et à télécharger. Dans certains cas, la solution est “maison”. Dans d’autres, on préfèrera recourir à une solution extérieure en se disant qu’elle bénéficie normalement d’une évolution permanente. Par contre, on peut être gêné lorsqu’il s’agit d’une solution gratuite avec un logo trop ostensible.

Pour éviter ce marquage (et utiliser son propre logo) et bénéficier d’un meilleur “support”, on peut opter pour une version pro. C’est ce qu’ont fait les villes de Vincennes et de Bois-Colombes qui ont choisi la version entreprise de Calameo pour leurs magazines commununaux, respectivement, Vincennes Info et Le journal de Bois-Colombes.

Le magazine peut s’afficher sous format Publication (2 pages), Slide (1 page), Scroll, Index (toutes les pages apparaissent). On peut bien sûr faire défiler les pages de gauche à droite et de gauche, tout en situant à l’intérieur de la revue (ou en utilisant le curseur en bas d’écran pour se déplacer d’un bout à l’autre du magazine). On peut zoomer les pages. Celles-ci peuvent être imprimées. Un menu permet de se rendre dans les différentes rubriques et sous-rubriques (à créer soit en produisant le pdf soit à partir de l’interface de Calaméo). Un onglet renvoie aux numéros précédents (avec vignette de la couverture).

Dans les 2 cas cités, pour télécharger le document, il faut se connecter à un compte (gratuit) Calaméo ou via Facebook. Par contre, la publication peut être partagée sur Facebook, Twitter, envoyée par e-mail, encapsulée.

L’outil permet aussi de gérer des abonnés qui accèderaient à une publication ou à un dossier de publications, éventuellement pendant une période donnée.

Parmi les avantages mis en avant par les promoteurs de cette solution professionnelle figurent les statistiques Google Analytics, le téléchargement direct, la personnalisation du player, la gestion des abonnés, la compatibilité html5, Android, iPhone et tablettes (y compris iPad).

Une commune peut utiliser un tel outil pour :

  • la revue communale
  • les publications (agendas, annuaires) de promotion d’activités culturelles, sportives,…
  • les revues consacrées à l’histoire locale
  • des dossiers de presse